Posts

Showing posts from July, 2011

INFLÉCHIR ABSOLUMENT TOUTE DISSIDENCE (ACTE II) : LE RÔLE DE LA LOI DANS UNE DICTATURE

Image
Une dictature, qu’elle soit de gauche ou de droite, militaire ou religieuse, africaine, asiatique, européenne, ou encore d’Amérique Latine, se reconnait par des signes particuliers très visibles tels que :
• L’absence de liberté de la presse
• Un système judiciaire aux ordres du pouvoir politique
• Des forces de sécurité omniprésentes et répressives
• Une opposition muselée

Lorsque ces 4 critères sont réunis, comme tout le monde peut en apprécier le cas au Gabon, on ne peut parler de rien d’autre que de dictature. Naturellement quelques arnaqueurs viendront dire qu’il y ait un semblant de liberté de presse au Gabon. A cela, nous les enverrons aux nombreux journalistes qui se font interpeller pour avoir écrit des articles parfaitement justifiés, comme ce fut le cas du journaliste de L’Union, Jonas Moulenda, qui osa publier une enquête sur les massacres de Port Gentil, ou encore récemment le cas de Désiré Ename le directeur du journal « Echos du Nord ». Mais les 3 autres critères ne de…

INFLÉCHIR ABSOLUMENT TOUTE DISSIDENCE (ACTE 1)

Image
Alors que dans la plupart des pays du monde, nous voyons se solidifier la notion selon laquelle les systèmes de gouvernance les plus efficaces et les plus prospères, sont ceux qui reposent sur la diversité politique, c'est-à-dire une multiplication des points de vue autour du projet commun qu’est la nation à construire. Malheureusement, nous remarquons qu’au Gabon des Bongo, il y a une retraite vers le dogmatisme, la pensée unique et l’idolâtrie. Tout les acteurs susceptibles de peser un peu lourd en terme de substance, qui sont indépendants des Bongo, sont systématiquement traqués et leur marge de manœuvre réduite à sa plus simple expression par tous les mécanismes administratifs et juridiques de l’état Bongo. On se retrouve alors au Gabon des Bongo, avec un burlesque paysage politique où l’opposition agréée a rejoint le régime, laissant se profiler un retour à une forme de parti unique « pluraliste » qui voit le pouvoir et « son » opposition s’accorder sur pratiquement tous les…

MENACES D’ÉTAT Á L’ENCONTRE D’UNE COMPATRIOTE DANS L’AFFAIRE ROLAND DÉSIRÉ ABA’A ET COMME PRÉVU LE POUVOIR NE VEUT PLUS DE L’EXISTENCE DU PARTI « UNION NATIONALE »

Image
Qu'il avait fière allure le porte parole du ministère de la santé, qui avec le zèle du parfait larbin, donnait lecture lors du journal de 20 heure sur la RTG1 de ce jeudi, du communiqué de son patron, Nziengui-Nzoundou, concernant la reprise de la grève de la faim par notre compatriote Roland Désiré Aba'a. En effet, monsieur Aba'a a quitté la fondation Jeanne Ebori, où il était retenu contre son gré, pour aller à son domicile, d’où il a annoncé la reprise de sa grève en vue d'une réévaluation des rapports entre la France et le Gabon sur bien des points. Mais en lieu et place d'une analyse du gouvernement ou du ministère de la santé à propos des revendications formulées par notre compatriote, le porte parole de la santé s'est mis à raconter sa vie, en insistant cette fois que le gouvernement gabonais avait été contacté par l'ambassade de France qui lui demandait d'aller aider le gréviste à la demande de la famille de ce dernier. Chers lecteurs, encore u…

L'UNION DU LUNDI 25 JUILLET 2011

Image

LES JOURNAUX "ECHOS DU NORD" DE LA SEMAINE ET "LUNION" DU MARDI 26 JUILLET 2011

Image