Posts

Showing posts from January, 2011

PENDANT QUE LA REPRESSION SEVIT A LIBREVILLE ET A L'INTERIEUR DU GABON, VOICI CE QU'ECRIT "LA LETTRE DU CONTINENT"

Image

LA PEUR EST INEXORABLEMENT EN TRAIN DE CHANGER DE CAMP

Image
Chers lecteurs, après près d’un an de publication quotidienne, nous avions accumulé trop d’archives, d’images et de « drafts » de billets sur le support « Blogger ». Nous devrions donc opérer un nettoyage qui fut assujettie d’un redesign de notre blog. Nous espérons que vous continuerez d’apprécier et nous resterez fideles. Mais pendant nos travaux, les évènements au Gabon en particulier et en Afrique, en général, se sont précipités. Nous pouvons même vous dire, chers lecteurs, que les plus arrogants des émergents, commencent à sérieusement contempler l’éventualité d’une fin de règne abrupte, tellement les évènements au Gabon et le contexte international, leurs donnent le tournis. Ces gens qui hier encore, se contentaient de répondre par un méprisant « laissez nous avancer », à toute conversation politique au sujet du Gabon, suivent désormais avec la plus grande attention les évènements qui s’y déroulent, et au vu des développements récents, leurs inquiétudes sont nombreuses et leurs…

BLOG EN TRAVAUX

Notre espace sera en travaux a partir de vendredi 21 Janvier 2011. Remise en ligne aussitot que les travaux s'achevent.

Charlie

LES DERNIERES DE LA LETTRE DU CONTINENT

Image

UN AUTRE DICTATEUR, FILS DE DICTATEUR, RATTRAPÉ PAR SON PASSÉ. BÉBÉ DOC INCULPÉ EN HAÏTI

Image
Bébé Doc et sa compagne à leur "retour" en Haiti


Bébé Doc du temps de sa toute puissante splendeur



Comme Ali Bongo, il était l'héritier d'une dynastie dictatoriale tropicale. Comme Ali Bongo, il avait un embonpoint qui provenait certainement d'un trop plein de bonne vie facile. Comme Ali Bongo, il prétendait avait fait toutes les écoles les plus prestigieuses du monde, alors que dans son pays, les vrais cadres avaient du mal à joindre les deux bouts. Après tout, comme Ali Bongo, Bébé Doc était le fils du président á vie d'Haïti, et quand son dictateur de père est mort, Bébé Doc comme Ali Bongo, est devenu président du pays. Comme Ali Bongo, Bébé Doc a d'abord annoncé qu'il reformerait la gestion de l'état, avant de simplement poursuivre le mode du régime paternel, en compagnie de sa sœur ainée Marie-Denise Duvalier, la Pascaline d'Haïti, et sa mère (comme Joséphine Bongo pour Ali). Comme Ali Bongo, les affaires administratives furent léguées à l…

QUOI QU’ON DISE, IL A DE L’ÉTOFFE, CHARLES BLÉ GOUDÉ

Quel que soit le dénouement de la crise en cours, quand on écrira l’histoire de la Côte d’Ivoire du début du vingt et unième siècle, un personnage occupera une place de choix dans cette narration. Ce personnage étonnant est Charles Blé Goudé. Nul ne pourra jamais douter que, plus que quiconque, Laurent Gbagbo doit sa survie politique en grande partie à Charles Blé Goudé. En effet c’est lui qui mit sur pied, guida et mena le mouvement des jeunes patriotes. Mouvement qui empêcha le putsh de la France contre Gbagbo et qui est en train de confondre toute la « communauté internationale ». Ce n’est pas un maigre palmarès quand on considère que Blé Goudé n’a pas d’armes en tant que telles, sauf sa force de mobilisation et de persuasion. Ce garçon, qu’on aime ou qu’on n’aime pas, est un meneur d’hommes comme il y en a peu, et ce sur n’importe quel continent. L’interview qui suit est à écouter, et se passe de tout commentaire. Alors, nous ne serons pas longs et vous laissons écouter.

Interview …

ANNONCE PRÉCIPITÉE D’UN GOUVERNEMENT POUR DÉTOURNER L’ATTENTION DES GABONAIS DES ÉVÈNEMENTS DE CÔTE D’IVOIRE ET DE TUNISIE

Image
Alors que nous assistons à une autre révolution en Afrique, celle des peuples qui décident de se prendre en main et faire pression à partir de la rue pour un plus grand contrôle de leur destinée ; au Gabon, Ali Bongo, dans une manœuvre désespérée de diversion, annonçait un nouveau gouvernement, comme si c’est cela qui intéressait les gabonais. Pour les tenants du pouvoir au Gabon, le défi que la rue ivoirienne jette à la France de Sarkozy, est déjà assez problématique comme symbole ; mais voici qu’une autre rue démontre qu’un peuple qui veut, peut se débarrasser d’un pouvoir totalitaire. Cette fois, le peuple Tunisien. Alors, pris de court, le pouvoir Bongo au Gabon s’est empressé de trouver un moyen de diversion pour détourner l’attention du public et empêcher que la chute du président Ben Ali, sous la pression de la rue, ne fasse des émules dans la population gabonaise. Le pouvoir Bongo a peur que la révolte des tunisiens et celle des ivoiriens qui tiennent seuls face au monde entie…

POURQUOI DÉPENSER TANT D’ARGENT Á COMMANDER DES REPORTAGES BIDONS DANS JEUNE AFRIQUE ?

Image
C’est devenu une habitude, chaque fois que les Bongos ont besoin de redorer ce qui leur reste comme blason, l’hebdomadaire Jeune Afrique leur consacre un numéro spécial au plus élogieux encore que les précédents. Pourtant, bien des gabonais se demandent ce qu’il y a d’élogieux dans le parcours des Bongo. Grace à ce que les spécialistes appellent « publireportage », Jeune Afrique a trouvé un modèle économique qui rapporte gros sans trop se fatiguer. Comme nous l’apprend « La Lettre Du Continent » de cette semaine, Laure Gondjout aurait commandé au quotidien de la famille Ben Yahmed, des publireportages pour plusieurs centaines de millions de francs CFA. Ainsi, attendez-vous dans les semaines et mois qui suivent, à un déluge de dossiers, dans Jeune Afrique, à la gloire des Bongo, payé par la trésorerie du Gabon. Et dire que certains s’interrogent encore sur comment sortir le pays de la crise économique, mais les Bongo vont dépenser le fric du contribuable à s’offrir des encarts publicit…

MENSONGES ÉMERGENTS ET CE QUE DIT LA PRESSE OFFICIELLE DU ROYAUME

Image
Assurément, la seule chose qui "émerge" au Gabon des Bongo est la bonne dose de mensonges de plus en plus épaisse que les tenants du pouvoir laissent sur leur passage. La seule chose "impressionnante" de cette "émergence", est le chapelet de mensonges qu'Ali Bongo et ses supplétifs égrènent comme « preuves » de progrès du Gabon sous leur magistère. Le fameux gouvernement de « l’émergence » disparait sans avoir laissé une seule trace mémorable aux gabonais et une soit disant nouvelle équipe est mise en place avec un sentiment général de réarrangement de chaises sur le pont du Titanic.

1. La manipulation des chiffres
Pour se donner un profil économique "encourageant" après une année d'oisiveté et de tourisme internationale, Ali Bongo n'a pas hésité á faire publier en grand titre dans sa presse, que grâce á sa décision d'interdire l'exportation des grumes, le Gabon était arrivé á transformer 1,625 million de mètre cube de bois en…