Posts

Showing posts from October, 2010

NOUS VIVONS PEUT ÊTRE LA SCISSION "TRANQUILLE" DU GABON

Image
A notre humble avis, et compte tenu de ce qui se passe en ce moment au Gabon, ce blog se permet d'affirmer que notre pays court á une scission qui est déjà psychologique, et qui à terme, risquerait de devenir effective. Nous avons au Gabon aujourd'hui, 2 camps dont les visions du pays sont complètement opposées et irréconciliables. Il y a les Bongo qui estiment que le Gabon leur appartient et que le pouvoir leur échoit de manière naturelle et ce éternellement. Et il ya nous autres qui estimons que le Gabon doit progresser vers la plénitude d'une république, dont le pouvoir se transmettra de manière démocratique et sans les anachronismes que nous connaissons aujourd'hui. Si ces 2 visions du Gabon demeurent irréconciliables, le pays va vers la division, vers la scission.

1. Le Gabon d'aujourd'hui est comme un couple séparé qui vit sous le même toit
Comme un couple sachant que le mariage est complètement voué à l'échec, qui ne reste ensemble que pour "les e…

QUAND DES ARTICLES DE LA "LETTRE DU CONTINENT" S'ACCORDENT A 100% AVEC NOS ANALYSES

Image
Chers lecteurs, nous vous livrons ici, les analyses de la "Lettre du Continent", qui ont la particularité de remarquablement rejoindre nos constats, analyses et conclusion. Il est bon de savoir que d'autres voient les mêmes choses que nous, et arrivent aux mêmes conclusions que nous. Nous vous laissons savourer. La lecture de ces depeches se passe de nos commentaires.



L'ÉMERGENCE ACCUMULE DES MAUVAISES NOTES

Image
Nous avons atteint le million de visites. Merci à tous!






Encore une mauvaise note pour Ali Bongo. Apres la BAD et le FMI, après la fondation Mo Ibrahim, c'est au tour de Transparency International de tendre à Ali Bongo un miroir pour qu'il regarde et constate ce que voient les autres. Le portrait est hideux. Le classement de Transparency nous dit qu'entre 2009 et 2010, le Gabon s'est encore un peu plus enfoncé dans la corruption. Que vont encore dire les émergents? Que transparency International en veut à Ali Bongo? Que les gens de transparency sont des aigris? Des kongosseurs? Des nés avant la honte? Ces invectives nous sont réservées à nous les nationaux quand nous mettons le régime devant ses faits gênants. Les organismes internationaux ont des méthodologies bien définies suivant des protocoles standards d'analyses qui sont objectifs. Alors, les émergents devront trouver d'autres excuses.

1. Quand les indicateurs neutres signalent un clair recul du Gabon en un …

AU GABON, COMME D’HABITUDE, LA VERMINE LARBINIQUE N’EST JAMAIS TRÈS LOIN

Image
(Plus que 2195 visites avant le million. Nous pensons que cette marge va être largement passée ce Mardi. Bravo à vous tous pour votre confiance et fidélité).




Sitôt les somptueuses dépenses du prince devenu roi furent portées sur la place publique, que les médias d’état, du Gabon des Bongo, ont ouvert grand leurs portes, à toutes sortes de nains cérébraux apparaissant de nulle part, venant proclamer leur outrage devant ce qu’ils considèrent comme des attaques à leur guide émergent que nous devons tous « laisser avancer ». Ce jour, le journal télévisé du 20 hr sur la RTG1 n’a pas présenté un, mais deux de ces « fous de l’émergence » qui la voix haute et pleine d’indignation, venaient prononcer des formules du type : « nous, les membres du CASHBO, venons dénoncer avec la dernière énergie, les ennemis du peuple gabonais qui n’ont pas encore compris que l’heure est à l’émergence et bla bla… »

1. Dans un système politique qui se respecte, la critique est indispensable pour faire prendre consc…

LE CRIME DE LÈSE MAJESTÉ DE MOUBAMBA, AVOIR JETÉ UN PAVÉ DANS LA MARE DU JOURNALISME FRANÇAFRICAIN?

Image
(PLUS QUE 9724 VISITES AVANT LE MILLION)






Dans un article publié dans son blog, que nous reproduisons ci-dessous, Bruno Ben Moubamba s’interrogeait sur la partialité de l’Agence France Presse, et plus précisément de son représentant au Gabon, Patrick Fort, devant les évènements qui ont entouré l’élection présidentielle de 2009. Notre compatriote, Moubamba, soupçonnait Patrick Fort de l’AFP de servir par un journalisme de complaisance, les intérêts françafricains désireux de voir les Bongo continuer à cornaquer le Gabon et par la même, garantir à la France la primeur de l’exploitation économique de ce territoire. Ce questionnement et cet article ont valu à notre compatriote d’être poursuivi en justice en France, par Fort et l’AFP, et Moubamba devrait bientôt comparaitre devant le juge. Notre blog a examiné la question et nous nous sommes demandés de quoi accuse t-on Moubamba dans cette affaire? D’avoir dit la vérité il nous semble. En effet, ceux qui savent lire entre les lignes et qui s…

BOURSES COUPÉES AUX ÉTUDIANTS, PENDANT QU’ALI BONGO DÉPENSE COMME LE PRINCE QU’IL EST

Image
(Plus que 14821 visites avant d'atteindre le million)



Zacharie Myboto lors de sa déclaration énumérant les somptueuses dépenses du prince

Par la voix de Zacharie Myboto, nous avons appris combien de fois Ali Bongo avait toutes ses priorités dans le bon ordre. Ali Bongo et ses amis émergents, savent se montrer très économes concernant les dépenses de l'état, quand il s’agit de justifier le karcherisage de pauvres étudiants sans défenses, ou encore quand il s’agit de laisser trainer un enseignant au fin fond de la campagne gabonaise, sans salaire pendant 5 ans. Les gabonais veulent des médicaments ? Y a pas d’argent. Vous voulez des hôpitaux ? Pas de moyens. Les universités de Port-Gentil, Mouila et Oyem, c’est pour quand ? Ah, « laissez nous avancer ». Pourtant la déclaration de Myboto suggère que pendant que les gabonais broient du noir, le prince devenu roi, lui ne se prive de rien. Sur la RTG1 ce jour, le PDG a envoyé un de ses portes paroles pour répondre à la déclaration de …

PROCHAINE INTRODUCTION DE LA VIDÉO SUR NOTRE BLOG. APPEL Á NOS LECTEURS POUR DOCUMENTS VIDÉOS POUR DIFFUSION

Image
Ayant remarqué, sans surprise, que l’accès aux médias publics gabonais reste systématiquement bloqué et interdit aux positions n’allant pas dans le sens de « l’émergence », ce blog a décidé de se munir d’un support audio-visuel qui se propose de donner écho aux discours n’ayant pas facilement diffusion dans les chaines publiques du Gabon des Bongo. Nous comptons démarrer avec la vidéo dès le début Novembre, une fois les logiciels d’édition vidéo installés et testés.

1. Quel rôle pour nos lecteurs ?
Dans notre ambition de continuer à présenter les choses, telles qu’elles se passent au Gabon, sans vernis ni langue de bois, nous sollicitons nos lecteurs, pour qu’ils nous envoient des vidéos de situations et d’évènements au Gabon, qui méritent d’être exposés au grand public. Ces évènements peuvent être des situations inédites, des déclarations de membre de l’opposition, ou encore des documentaires conceptuels de n’importe quel compatriote qui estime que leur diffusion peut aider le gabonais…

DES JOURNÉES DE RÉFLEXION QUI RESSEMBLENT AUX AGONIES DE PARTIS COMMUNISTES SOUS LE SIGNE D’UN INEXORABLE DÉCLIN

Image
Le PDG des Bongo tient ce week-end, ce qu’il appelle « des journées de réflexion ». Ce sont là les soubresauts d’une formation politique qui tente de recoller les morceaux brisés d’une maison en ruines. Il n’y a pas si longtemps de cela, une réunion du PDG était un événement au Gabon, tant ce parti envahissait la quasi totalité de l’espace politique gabonais. Du temps du parti unique, dans les années soixante-dix et quatre-vingt, ces grand-messes rassemblaient des milliers de délégués. Aujourd’hui le PDG n’est plus qu’un parti maigrichon dont les derniers flagorneurs n’y restent que pour des prébendes conséquentes. Aujourd’hui, une réunion du PDG ressemble plus à un conseil de famille veillant sur un moribond. Invariablement, au premier rang de ce genre de réunions sont les héritiers Bongo qui, tout sourire, gardent jalousement le bien que leur a légué papa, c’est à dire le pays qu’est le Gabon.

1. Le PDG n’est plus que l’ombre de lui-même.
À la dernière présidentielle, même en nous bas…

PLUS QUE 28738 VISITES ET NOUS ATTEINDRONS NOTRE MILLIONIÈME CLICK. MERCI Á NOS LECTEURS

Image
Chers lecteurs, nous voulons prendre un peu de temps aujourd’hui, pour vous faire partager la satisfaction qui est la notre de vous savoir si nombreux, jour après jour, à la lecture de nos billets. Nous sommes très heureux de pouvoir vous dire que d’après les dernières statistiques qui ont été mise à notre disposition ce jour, par notre hébergeur, et dont nous avons exporté le graphe ci-dessus représentant la fréquentation du blog pendant les 7 derniers jours, nous accusons un total de visites de 971262 depuis la mise en ligne de ce blog en Février dernier. Nous ne sommes donc plus qu’à 28738 visites du million, ce qui sera une étape marquante des progrès constants de ce blog vers une plus grande diffusion et une meilleure qualité de présentation. A partir de Lundi prochain nous vous présenterons dans l’entête de nos billets, un compte à rebours, car nous espérons passer le cap du million dans 7 jours, c'est-à-dire le weekend prochain.


1. A quoi est due la popularité toujours crois…

L’ANNULATION DES NOMINATIONS POUR CAUSE DE «NON RESPECT DE PRODEDURE APPROPRIEE », UNE ILLUSION, RIEN QU’UN MENSONGE GROSSIER

Image
Parmi toutes les formes de mépris, affichées ou dissimulées, des Bongo et affidés à l'égard des derniers lambeaux de la paysannerie gabonaise que nous sommes, est le principe qui veuille nous faire croire systématiquement que nos propres yeux, nos oreilles et notre flair, nous mentent et que seule la parole bongoïste montre le nord polaire. La raison qui a été assignée à l’annulation des dernières nominations issues du conseil des ministres du 14 Octobre 2010, par Ali Bongo, est tellement ridicule qu’elle prouve avec grand embarras que l’équipe d’Ali Bongo soit inapte à diriger quoi que ce soit.

1. La procédure des nominations du 14 Octobre 2010 a été exactement la même que celle de tous les conseils des ministres précédents d’Ali Bongo.
Ce jour, en bon curieux, kongosseurs et aigris que nous sommes, nous avons décidé de nous pencher sur les fameuses procédures dont Ali Bongo dit n’avoir pas été suivies. Pour ce nous avons approché 2 compatriotes dans des ministères dont les nominat…

ALI BONGO SE MOQUE DES GABONAIS. MAIS QUI PRATIQUE VRAIMENT L’ETHNISME AU GABON ?

Image
Aujourd’hui la plupart des commentateurs sur la RTG1, comme l’ami Jean-Raoul Mbadinga, s’empressait de se réjouir de voir Ali Bongo annuler les nominations dans certains ministères, suite au conseil des ministres du 14 Octobre dernier. La situation est surréaliste car, dans la pratique, le Gabon est un pays fondamentalement à gouvernance ethnique et familiale. En choisissant d’annuler les nominations dans certains ministères et en laissant les autres en place comme a l’éducation nationale, et même dans son propre cabinet de la présidence ou encore dans les régies financières, Ali Bongo dit au Gabonais, en un mot, faites ce que je fais semblant de dire et surtout ne regardez pas ce que je fais. Nous allons vous soumettre le panorama illustré de l’ethnisme au Gabon tel que pratiqué par l’administration Bongo.

1. La répartition des postes clés dans les plus importants ministères l’administration gabonaise.
Dans notre système de gouvernements calqué sur le système français, les 3 postes min…

PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2010. TOME II (FIN)

Image